Gemapi.jpg


Actualités

Toutes les actualités de la Gestion des Milieux Aquatiques et la Prévention des Inondations sur le Perche & Haut Vendômois.
 
Travaux de restauration de l’ouvrage hydraulique de Courcelles – Commune de Fréteval
Dans le cadre d’une convention de gestion de service unifié avec la Communauté d’agglomération Territoires vendômois, la Communauté du Perche Haut Vendômois a entrepris de gros travaux sur l’ouvrage hydraulique de Courcelles pour assurer le fonctionnement du clapet automatique sur le Loir, l’ouvrage étant devenu vétuste.
Un enrochement de grande taille de chaque côté des maçonneries est nécessaire, dans le but de protéger l’ouvrage attaqué par l’érosion.
Les travaux consistent aussi à :
-         La réfection des commandes électriques et changement du câble électrique d’alimentation ;
-         Le renforcement de la lame d’acier (tôle de renfort, soudures diverses), changement des câbles d’acier assurant la manœuvre de l’ouvrage.
L’entreprise SCAF 37 assure la mise en œuvre technique d’enrochement et la réfection technique du clapet. L’entreprise Minier assure la fourniture des matériaux (enrochements et terre glaise). En effet, le chantier nécessite un apport de près de 400 tonnes de matériaux.
Afin de supporter une grosse pelle mécanique de 24 tonnes ainsi que le poids des enrochements, un caisson flottant a été réalisé et installé sur le Loir. La passerelle sera également renforcée par la reprise de 8 piliers métalliques et la pose d’un garde-corps sécurisé.

Restitution et résultat des travaux

Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations - Définition

Précédemment, l’entretien et la restauration des cours d’eau et des ouvrages de protection contre les crues incombaient à tous les échelons (État, communautés de communes, communes, syndicats de rivières, etc.) sans pour autant que cela soit une obligation clairement définie.
Mais, depuis le 1er janvier 2018, la Gestion des Milieux Aquatiques et la Prévention des Inondations est une compétence obligatoire confiée aux intercommunalités. Pour exercer les missions de la GEMAPI, la Communauté du Perche & Haut Vendômois (CPHV) a signé une convention avec la communauté d’agglomération Territoires vendômois afin de bénéficier des services techniques existants issus du SIERAVL* dissout. Un technicien de rivière est notamment affecté à notre territoire communautaire.

Les missions relevant de la GEMAPI, confiées aux intercommunalités, sont définies aux paragraphes 1, 2 5 et 8 de l’article L.211-7 du code de l’environnement, à savoir :
1° - L'aménagement d'un bassin ou d'une fraction de bassin hydrographique ;
2° - L'entretien et l'aménagement d'un cours d'eau, canal, lac ou plan d'eau, y compris les accès à ce cours d'eau, à ce canal, à ce lac ou à ce plan d'eau ;
5° - La défense contre les inondations et contre la mer ;
8° - La protection et la restauration des sites, des écosystèmes aquatiques et des zones humides ainsi que des formations boisées riveraines.

La CPHV a entrepris plusieurs actions depuis la prise de compétence. Un diagnostic technique a été effectuée sur les ouvrages devenus propriété de la Communauté de Communes et les actions nécessaires voire urgentes ont été engagées, tel le remplacement du câble du vannage de l’ouvrage de Courcelles. Des campagnes de destruction des ragondins sont entreprises afin de préserver les berges du Loir. Des opérations d’arrachage de la jussie sont également programmées. Les études, dont certaines ont débuté avant la prise de compétence, se poursuivent. Citons le projet d’aménagement du lavoir de La Chapelle-Enchérie et de ses abords sur le Réveillon, qui permettra de stopper l’érosion de la berge, de garantir le passage des sédiments et de réduire le risque d’inondation.

Enjeu majeur sur notre territoire, le risque d’inondation est pris en compte par les communes concernées au travers de leur Plan Communal de Sauvegarde (PCS). Celui-ci définit les actions à mener en cas de débordement des rivières. La CPHV participe depuis 2018 à l’élaboration d’un Programme d'Actions de Prévention des Inondations (PAPI), outil de contractualisation entre l’État et les collectivités. Ce dispositif permet la mise en œuvre d’une politique permettant de traiter le risque d’inondation de manière globale.
​​​​​​​
Le financement de la GEMAPI est assuré par la CPHV. Le législateur a prévu la possibilité d’instaurer une taxe pour financer cette compétence devenue obligatoire. Les délégués communautaires, ont instauré cette taxe dont le produit attendu est déterminé tous les ans en fonction des besoins de financement : son produit ne peut financer que les actions concourant à la mise en œuvre de la compétence. 
 
* SIERAVL : Syndicat Intercommunal d’Études de Réalisations et d’Aménagements de la Vallée du Loir